Qu’est-ce que le praticien entend par « Le Reiki va là où il doit aller ? Ou « le Reiki soigne ce qu’il doit soigner ?»

L’une des choses que nous entendons souvent à propos du Reiki est qu’il va là où il doit aller. Je me suis moi-même demandée au début de mes initiations : « mais à quoi je sers dans cette histoire ? »

Pendant une séance, le Reiki se déplace à différents endroits du corps. En fait, la plupart des gens qui ont eu une séance vous diront qu’ils ont eu l’impression de ressentir de l’énergie se déplaçant dans tout leur corps ou de ressentir un flux d’énergie chaud, des picotements. De nombreux pratiquants de Reiki le ressentent également dans leurs propres corps pendant un soin. Pour ma part, il est très rare que je ne me mette pas à transpirer pendant le soin, alors que je ne fais aucun effort physique apparent.

Depuis le début de mon expérience avec le Reiki, j’ai vu que les gens connaissent des changements et des guérisons à bien d’autres niveaux que le seul problème pour lequel ils viennent faire une séance. Le Reiki aborde les problèmes sous-jacents qui contribuent à créer une maladie, un problème ou une douleur, aidant à ouvrir les voies en douceur pour que la personne opère un changement dans sa vie qui lui fera du bien. Le changement est souvent si doux, qu’il passe inaperçu jusqu’à ce qu’on se rappelle qu’après une séance, certaines choses sont remontées à la surface pour être réglées, jusqu’à ce que les changements s’opèrent plus tard, et soient bien visibles. 

Ce qu’on entend par « l’énergie va là où la personne a besoin » veut dire en mon sens que nous n’avons pas besoin de connaître le problème précis, pour apporter un peu de soulagement et de paix avec un traitement de Reiki, indépendamment de la volonté du praticien. Si j’avais à décrire cette énergie, elle serait assimilable à la fluidité d’une eau purificatrice, qui s’écoule et infuse dans les couches physiques, émotionnelles et spirituelles de la personne. J’ai une jeune expérience, et je dois dire que j’ai déjà été surprise par de magnifiques évolutions.

Attention, cela ne veut pas dire qu’il n’y a aucun protocole à suivre. Le Reiki est une méthode avant tout. L’énergie fonctionne en travaillant sur l’aura, les fameux chakras et les méridiens du client, via le praticien. Le corps énergétique possède beaucoup de méridiens à travers lesquels notre énergie circule. Ceux-ci descendent à l’avant et à l’arrière du corps, du haut de notre tête jusqu’au bas de nos pieds, avec d’importants centres d’énergie le long du chemin. Imaginez que l’énergie parcours votre corps par des routes (les méridiens), des ronds points (qui seraient les chakras). Il est très important d’appliquer le Reiki à l’ensemble du système afin qu’il ait autant de points d’accès que possible, offrant ainsi la meilleure guérison possible. Pendant une séance, je suis guidée pour les positions de mes mains, le temps d’apposition, en présentiel, mais aussi à distance. Et oui, nous sommes un ensemble de toiles d’araignées qui se connectent entre elles indéfiniment. Très Pratique pour le Reiki.

Alors si l’énergie du Reiki va où elle veut, pourquoi aurait-elle besoin de nous pendant les soins ?

Si le Reiki ne dépendait pas de notre intervention comme vecteur, alors nous ne recevrions pas de conseils et de guidance pendant les soins. Mes mains resteraient là où elles seraient pendant tout le soin. Nous sommes là pour concentrer l’énergie là où elle est nécessaire.

L’application du Reiki directement sur les zones douloureuses, malades ou tendues peuvent vraiment soulager. Nous pouvons faire une séance de Reiki qui ne traite qu’une partie du corps, mais aussi recevoir une séance complète pour que cette belle énergie rencontre tout le système (ce que je propose). Pendant un soin, nous coopérons avec l’énergie du Reiki. Nos cellules coopèrent pour pouvoir faire le soin et sans elles, nous n’irions pas bien loin. Lorsqu’un praticien arrive à être détendu pendant un soin, et à lâcher prise le temps d’un soin, ses cellules coopèrent avec cette belle énergie et de belles choses peuvent alors se produire. Même si ce n’est pas nous qui produisons cette énergie, il est normal de reconnaître son rôle qui permet de conduire et de concentrer l’énergie de guérison.

Doris, votre accompagnatrice bien-être

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :