Pourquoi le fait d’avoir des relations saines et solides, nous permet d’être plus créatif.ve.s?

Photo de Andres Ayrton sur Pexels.com

Le chakra sacré, comme on l’appelle Svadisthana, est le lieu d’habitation du moi et réunit à lui seul le ventre et les organes génitaux.

Son essence régit la procréation, l’imagination, l’inspiration, les liens familiaux! L’imagination d’une personne est renforcée lorsque celle-ci entretient des rapports sains avec sa famille, et ses proches de façon générale.

On dit de ce chakra, que l’inspiration nécessaire à la création commence dans le second chakra. C’est intéressant cette dimension humaine, car on peut aller plus loin en se demandant si l’énergie créatrice de ce chakra n’est pas relié à nos fréquentations au quotidien. Et si le fait d’avoir des relations saines et solides, nous permettait d’être plus créatifs?

J’ai remarqué en séances que beaucoup de personnes qui souffrent de problèmes de ventre chroniques ont également des problèmes relationnels avec leurs proches.

Le deuxième chakra est relié à l’élément eau

Les trois-quarts de la terre sont recouverts d’eau, tout comme notre corps, et la lune agit comme sur la terre, sur les personnes sous forme de marées émotionnelles. Ce chakra est aussi relié à nos fantasmes, nos envies, nos désirs profonds.

On nous bassine avec la méditation, mais ce chakra adore la méditation. L’esprit peut se reposer lorsque nous méditons régulièrement, et il est alors possible d’utiliser l’énergie créatrice de ce chakra pour améliorer son imagination, son inspiration, et ses relations avec les autres. Il est alors plus libre de sentiments comme la jalousie, l’instabilité, la colère, l’avidité.

Photo de cottonbro studio sur Pexels.com

La jalousie pousse à vouloir posséder les qualités d’une autre personne ou alors du désir de posséder le temps et cela engendre une angoisse destructrice.

La méditation, aide à apaiser tous ces sentiments, et à trouver sa place dans sa famille, son couple, dans cette société.

N’hésitez pas à m’écrire pour me dire si cet article vous a plu.

Doris Volnay

Partagez des articles de mon blog
Retour en haut