Mis en avant

Le champ d’énergie humaine et les chakras : ça existe vraiment ces machins ?

Derrière tout ce qu’on connaît aujourd’hui sur l’aura, se cachent de nombreuses recherches scientifiques.

T’aimes peut-être pas l’histoire, mais promis, c’est pas long (et c’est cool)

Le champ d’énergie humaine est étudié depuis bien longtemps. Que ce soit par l ‘étude du « prana »en Inde, par les Yogis, il y a 5000 ans, ou par l’étude du « Chi », il y a 3000 ans par les chinois, avec les fondamentaux sur le Yin et le Yang . Il est curieux de se rendre compte que toutes leurs données se rejoignent en une seule et même définition du champ d’énergie humaine, défini comme étant source de vie universelle. La même qui est utilisée pour les traitements en Reiki.

Au début du XIIème siècle, Boirac et Liebault, ou encore Wilheim von Reichenbach, qui lui étudia le champ d’énergie humaine pendant 30 ans de sa vie ; le savant Paracelse au Moyen-âge, tout comme le mathématicien Helmont dans les années 1800, affirmaient que les humains avaient une énergie qui pouvait avoir une bonne ou une mauvaise influence sur la santé d’une autre personne, par sa seule présence…et que cela pouvait fonctionner même à distance… Ils avaient déjà pris le sujet très très au sérieux.

Au début du XXème siècle, des médecins super curieux ont commencé à observer l’aura à l’aide d’écrans et de filtres de couleurs. Il a été observé que l’aura des personnes pouvait être différente d’une personne à l’autre, et que cela pouvait varier en fonction de leur style de vie, de la santé, de l’âge et du sexe. Amazing ! Merci Docteur Kilner !

Échange d’énergie entre les organes sains et malades, et après chirurgie

Le champ d’énergie humaine pénètre le corps physique et forme une espèce de toile d’araignée lumineuse, qui peut se connecter aux toiles d’araignée d’autres personnes. C’est sur ce champ vital que se fixe le corps physique. Lorsque ce champ est en «bonne santé», il est naturellement autonome, et tous les organes vibrent chacun à leur propre fréquence de fonctionnement, de façon naturelle. Il faut s’imaginer que tous les organes communiquent entre eux, sur le plan énergétique, et quand tout va bien, ils se transfèrent facilement de l’énergie non stop. Mais lorsqu’il y a une maladie, ou un déséquilibre, les organes commencent à vibrer différemment des fréquences auxquelles ils vibrent naturellement, et les transferts d’énergie sont perturbés, ralentis. Après une chirurgie, par exemple, les organes changent de vibration, ainsi que tous les tissus autour de cet organe. L’énergie peut se retrouvée être gaspillée au lieu d’être transférée naturellement.

Des découvertes en laboratoires extraordinaires sur les chakras

Valérie Hunt a fait des travaux magnifiques sur l’aura. Ses travaux sont probablement à l’heure actuelle, les plus intéressants et évocateurs sur l’aura humaine. Elle a voulu vérifié que ce que voyaient 8 personnes capables de faire des lectures d’aura, concordait avec des mesures électroniques d’ondes en laboratoire. Les résultats furent incroyables.

Non seulement les résultats approuvaient à l’unanimité l’existence de différentes couleurs aux mêmes endroits du corps, mais en plus, celles-ci étaient localisées, comme dans la littérature, dans les centres énergétiques qu’on appelle «les chakras» : le chakra racine de couleur rouge, celle du ventre, orange, le plexus solaire de couleur jaune, le chakra du cœur de couleur verte, celle de la gorge, bleue, le troisième œil violet, et le chakra coronal de couleur blanche. Je n’ose même pas imaginer l’excitation dans le laboratoire. J’ai beaucoup travaillé en laboratoire, et je connais la joie des résultats encourageants. J’aurais aimé être là !

Il semblerait que certains chakras stimuleraient d’autres chakras, et que celui du cœur est le plus actif, et le plus puissant. Ça étonne quelqu’un ?

Les mémoires des événements passés, coincés dans le corps ?

En analysant ces couleurs, et en travaillant avec des thérapeutes, cette chercheuse a également observé en séance, que certains événements du passé étaient stockés dans des endroits spécifiques du corps, pouvant restés là pendant très longtemps. Cela pose la question de notre responsabilité sur notre santé, notre guérison.

La médecine conventionnelle, et la médecine alternative autour du champ d’énergie humaine, feraient une sacrée belle équipe au quotidien…. Vous imaginez le potentiel que pourrait apporter cette alliance ? Les rapports entre les êtres humains seraient modifiés, au point de créer un vrai bouleversement dans la façon que nous avons de communiquer et même de consommer.

Merci beaucoup d’avoir lu cet article. Ensemble, nous créons une famille.

Doris Volnay

Mis en avant

L’huile essentielle d’Ylang-Ylang : Une seule clé pour 7 chakras

L’Ylang-ylang, qui signifie « fleurs des fleurs » est un arbre, originaire des régions tropicales. Il a été introduit au fil du temps dans les îles de l’Océan Indien et est aujourd’hui très convoité et exploité. L’huile essentielle d’Ylang-Ylang est une huile essentielle enivrante, voluptueuse, et pleine de promesses. On l’adore ou on la déteste, il n’empêche que ses vertus sont bel et bien là. Elle ne laisse personne indifférent.

En plus d’être très utilisée pour ce qui est de la régénération des cellules, dans les soins de la peau et des cheveux, elle possède des propriétés anti-bactériennes et régule la production de sébum. Elle a des propriétés antimicrobienne en réduisant les irritations de la peau et des rougeurs. Elle renforce le système nerveux, et abaisse la pression sanguine. Elle stimule le foie et permet donc de diminuer les crises de colère quand elles surviennent. Mais alors, quels sont ses effets sur nos chakras ?

Elle est chargée d’énergie de créativité, de soulagement émotionnel, et aide à la résilience de chaque expérience que nous traversons. Elle possède des propriétés calmantes, relaxantes, ré-équilibrantes…et euphoriques sur le corps et l’esprit! Son parfum a un effet particulièrement stimulant chez la femme en augmentant son désir sexuel. On dit d’elle que c’est l’huile essentielle de la femme, et on va voir pourquoi…

Une huile essentielle pour sept chakras

Chakra racine : Peurs

L’Ylang-Ylang aide le premier chakra à se débarrasser des émotions comme la peur, la dépression, l’anxiété, causée par l’illusion de séparation des autres êtres vivants.

Application possible : Masser avec un mélange de quelques gouttes d’huile et d’huile végétale plus douce, la plante des pieds, en remontant sur les jambes et le bas du dos.

Chakra sacré : Tonifiant sexuel et douleurs de menstruations

Ses senteurs chauds, et sensuels éveillent les sens. Pourquoi dit-on d’elle qu’elle est aphrodisiaque ? Elle favorise le lâcher-prise de la femme dans l’intimité. Le linalol contenu dans cette huile augmente le taux de dopamine, neurotransmetteur qui joue un rôle sur l’appétit sexuel. Elle stimule le désir amoureux, l’attachement et l’excitation. Les alcools monoterpéniques et sesquiterpéniques tonifient et améliorent la circulation sanguine en dilatant les vaisseaux sanguins.

La molécule de linalol présente dans l’huile essentielle d’ylang-ylang, favorise la détente chez la femme

Cette huile essentielle peut également agir sur les douleurs chroniques, dont les douleurs de menstruations.

Applications possibles : Pour la libido, un massage en commençant par la plante des pieds, puis en remontant sur le bas du dos, la longueur de la colonne vertébrale, et en finissant sur la nuque, avec une huile végétale mélangée à quelques gouttes de l’huile ou en simple diffusion. Je vous garantis que cela fonctionne…

Pour les douleurs de menstruation, un massage en bas du dos et du bas du ventre de 3 gouttes d’Ylang-ylang diluée dans une cuillère à café d’huile végétale en la mélangeant avec une huile végétale, ou respirer profondément après une goutte au creux du poignet. N’allez pas appliquer ça sur vos muqueuses s’il vous plaît…

Plexus solaire : Stress, anxiété, colère

L’Ylang-ylang est une des plus vieilles huiles connues pour avoir un effet anti-dépresseur. Elle agit directement sur le système nerveux en remplaçant les états comme l’anxiété, la tristesse, par la joie, l’excitation, et la sensation d’être entier(e). L’Ylang-ylang sert à relâcher les tensions, et agit directement sur le système nerveux. Elle calme les montées d’émotions comme le stress, les crises d’angoisse, la dépression. Elle augmente la température de la peau, et diminue la pression sanguine, le rythme cardiaque et respiratoire. L’acétate de géranyle (molécule de ouf pour détendre le système nerveux) et le linalol favorisent la relaxation après avoir pénétré dans la peau en régulant la pression sanguine.

Application possible : Massage doux sur le plexus, en mélangeant avec une huile végétale, la face interne des poignets, la plante des pieds, de la colonne vertébrale et de la nuque. En diffusion, mélangée à une huile aux agrumes par exemple, les senteurs de cette huile envoûtante apaisent l’esprit.

Chakra du cœur : Résilience, amour de soi et des autres

Elle aide à se reconnecter à sa vraie nature en tant que femme. Elle rééquilibre l’amour propre, et celui partagé avec les autres. Cela participe aussi à soulager les maux de tête et calme la circulation sanguine. Elle permet l’ouverture du chakra du cœur en diffusant le calme du corps à l’esprit, en accepter le caractère unique de chacun. Nous sommes tous différents ! Des études ont montré qu’elle réduit les problème respiratoires et cardiaques, comme l’hypertension artérielle. Un massage à l’huile essentielle d’ylang-ylang favoriserait la réduction de ces troubles.

Application possible : Massage en mélangeant quelques gouttes à de l’huile végétale pour une application sur le plexus solaire et sur le torse.

Chakra de la gorge : Communication

Participe à la confiance en soi, et stimule une meilleure communication et expression des sentiments vis-à-vis des autres. Elle diminue la peur de communiquer ses sentiments en permettant de lâcher-prise encore une fois.

Application possible : Quelques gouttes dans le bain, ou en massage de la nuque, en mélangeant quelques gouttes avec une huile végétale.

Troisième œil et Chakra coronal : Lâcher-prise, et méditation

C’est une huile à haute vibration, qui apaise l’esprit, et favorise la méditation, en stimulant la glande pinéale. Elle aide à lâcher-prise, un des challenges les plus durs de notre société actuelle.

Application possible : En diffusion avec une huile aux agrumes ou en mettant quelques gouttes dans le bain dans une base neutre.

L’Ylang-ylang equilibre les énergies masculine et féminine en chacun de nous, et a un impact direct sur la guérison du féminin sacré.

En conclusion, un outil puissant à utiliser !

Elle agit sur le corps physique, mental, émotionnel et spirituel ! Alors pourquoi s’en priver ?

Précautions d’emploi 

Déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, et aux petits.

Ne pas appliquer dans les yeux ou sur les muqueuses.

Faire un test de tolérance en appliquant une petite goutte au creux du coude avant de l’appliquer en massage sur la peau.

Éviter en cas d’hypotension.

Ces informations ne remplacent en rien la consultation d’un médecin, pour toute pathologie ou doute sur votre santé.

Merci d’avoir lu cet article.

Doris Volnay

La première étape pour guérir d’un blocage émotionnel

Etape 1 pour guérir d’un blocage émotionnel : Ne pas le prendre à la légère.

Ne laissez personne vous dire que ce que vous traversez ce n’est « rien », que ce n’est « pas grave » ou que ce n’est pas recevable pour exister. Si vous ressentez un blocage, c’est qu’il y a une raison. Inutile d’en avoir honte, nous sommes humains, et la plupart de nos schémas de pensée ont été construits depuis bébé, à un moment où nous n’avions pas la capacité de différencier le rationnel de l’irrationnel. Le plus important, c’est que pour vous, ce blocage ne soit pas pris à la légère, car sinon il sera toujours là.

Quand on comprend la source d’un problème, après la libération d’un blocage devient presque comme un jeu avec vous-même. A travers certains challenges, vous allez pouvoir évoluer de façon concrète grâce à votre conscience et votre travail sur vous. Il faut s’entraîner, parfois pendant des années [en climat de confiance] pour réaliser tous vos défis, et pour pouvoir évoluer de manière à être fièr(e) de vous.

Il faut travailler pour bien comprendre ce qui se passe en vous, et être enfin épanoui(e). Si vous repoussez la date de ce travail, votre blocage va vous gâcher la vie.

Si après toute cette prise de conscience, même si vous avez compris ce qui se passe à ce moment-là en vous-même lorsque votre blocage refait surface, et qu’il vous est impossible de redevenir maître de votre personne, je vous invite à vous faire accompagner par un professionnel qui est SPÉCIALISÉ dans le domaine. Les proches sont heureusement une bénédiction, mais souvent lorsqu’il s’agit de blocages émotionnels, les outils sont malheureusement insuffisants et parfois, complètement filtrés par leur propres perceptions idéales et leurs propres blessures. Ce n’est pas grave, c’est pour cela que des gens sont payés pour aider les autres à aller mieux, et en font leur métier. Et c’est OK. A vous de choisir.

Si vous lisez ceci, vous êtes déjà dans un état d’esprit de vouloir avancer et le processus est déjà engagé. A vous de passer à l’action.

Je propose un programme 0-Stress pour combattre le stress et l’anxiété, n’hésitez pas à vous inscrire ici : https://dorisvolnay.com/7joursdechallenge-pour-se-liberer-du-stress/

Bonne fin d’année.

Doris Volnay

10 astuces pour réduire son p*** de stress

On a tous vécu des situations stressantes. Tout le monde y a été confronté au moins une fois dans sa vie, soit en le vivant, soit en l’observant autour de nous.

Ton état de relaxation est ce que tu es véritablement. Ton état de stress c’est ce que tu penses que tu devrais être.

Lorsque nous sommes dans cet état, nous produisons de hauts taux de cortisol, qui supprime nos réponses immunitaires et nous rendent malheureux. Ne sens-tu pas le stress tout autour de toi, dans ton entourage ? Nous devons prendre la responsabilité de notre façon de réagir face aux situations stressantes. Autrement, la vie devient subie et désagréable, et c’est dans ces moments là que les idées noires apparaissent.

C’est parti pour les 10 tips :

1. Lâcher prise sur ce que nous pensons être

Nous pensons constamment à la façon que nous devons nous comporter, à notre apparence, à ce que vont dire ou penser les autres de nous.

A la place, il est vital de renouer avec son corps, de l’écouter, et d’observer ses sensations lorsque nous vivons une situation stressante. Le mental peut alors se mettre en dormance et l’esprit commence enfin à être actif pour réagir calmement et avec clarté. Lorsque nous pensons trop, nous sommes coincés, et nous ruminons.

2. Arrêter de TOUJOURS chercher la perfection

Penser que nous ne sommes pas assez bien et s’en blâmer n’est pas bon pour la santé. C’est un piège, et une mauvaise habitude. Au moment où nous nous débarrassons de l’envie de vouloir être parfait, c’est là ou la perfection commence. Plus tu peux accepter ce que tu es, plus la vie te semblera facile.

3. Vouloir remplir son emploi du temps à tout prix

La plupart d’entre nous avons un emploi du temps chargé. L’équation est très simple : le plus on a à gérer, le plus de choses nous avons besoin de faire. Faire le tri de ce qui est nécessaire de ce qui ne l’est pas, apporte beaucoup de liberté.

Autrement, tu finis par disperser ton énergie, en étant pas au maximum de ta concentration. Quand tu as assez de concentration, tu peux te détendre et ce que tu vas faire sera plus qualitatif, plus efficace. Tu n’as pas à être sur tous les fronts, je t’assure.

4. Prendre la responsabilité de la composition de ton entourage.

Si tu ne prends pas la responsabilité de la composition de ton entourage, tu vas être stressé. Les relations humaines est le facteur de stress le plus dominant dans notre société.

Il y aura toujours des choses que tu ne vas pas pouvoir contrôler dans ta vie, mais pense à choisir minutieusement tes fréquentations lorsque cela est possible.

Quand tu prends quelqu’un dans tes bras, tu produits de l’ocytocine, hormone du bonheur, qui te donne le sentiment d’être heureux. Si tu prends la responsabilité de passer du temps avec des gens géniaux tous les jours, ça paiera.

5. Se ressourcer en nature

La nature est là pour que l’on s’abandonne au présent.

Au moment où tu te reconnectes à ta vraie authenticité, tu as plus de clarté, de liberté, avec un plus grand accès à ta conscience. Tout l’anxiété se transforme alors. Une simple ballade dans un parc peut faire des miracles en situation tendue.

6. Faire de son sommeil une priorité

Le sommeil sert à réparer, sinon on en aurait jamais besoin.

Si tu te couches trop tard, pose-toi la question de comment cela te sert ? En général certains d’entre nous avons beaucoup d’énergie, et cela nous empêche parfois de trouver le sommeil. Je ne dis pas d’aller au lit tôt, et que cela est bien ou mauvais. Mais accorde-toi le bénéfice du doute, et essaye d’avoir un rythme régulier pour quelques jours, en suivant un rythme biologique naturel, et viens me dire ce que tu en penses après.

7. Manger en conscience

Le stress est relié à la qualité de nourriture que nous mangeons. Si tu manges beaucoup de choses a l’extérieur, sans développer de relation avec ta nourriture, ou que tu manges des choses mauvaises pour la santé, tu ne te sentiras jamais bien après avoir mangé.

Quand tu changes la façon que tu as de manger, tu ressens la connexion avec ta nourriture. Par exemple, une consommation excessive de viande animale, t’apportera beaucoup plus de stress, de colère, de nervosité, que si tu contrôles ta consommation et que tu manges en conscience.

N’oublions pas que nous sommes ce que l’on mange. Ce qui est contenu dans ce que l’on consomme, se retrouve dans notre corps.

8. Faire de l’exercice

Avant, je ne faisais pas de sport. Je devenais un zombie. J’aimais bien chiller sur mon canapé. Sauf que, lorsqu’on ne bouge pas, on accède pas à toutes les dimensions de la vie. Le corps stocke toutes nos émotions, tous nos désirs. Par exemple dans le yoga, toute les poses représentent une métaphore de la vie.

On fait circuler notre énergie dans tout notre corps en faisant de l’exercice.

Notre énergie et notre taux vibratoire augmentent en faisant du sport régulièrement, tout comme notre stress, lui, diminue.

9. Simplifier sa vie, ses décisions

As-tu remarqué que plus tu entres en compétition avec les autres, plus tu es stressé ? Poses-toi la question de pourquoi c’est le cas.

Beaucoup d’entre nous sommes dans une course quotidienne : « je dois », « il faut ». Mais c’est une illusion. La simplicité est la vérité.

Nous somme la seule espèce qui doit payer pour vivre et manger. Si nous ne gardons pas les pieds sur terre pour le reste, qui va le faire à notre place ?

10. Se rapprocher de sa vraie mission de vie

T’es-tu déjà demandé : pourquoi je suis venu(e) sur cette terre ? Tant que tu ne suis pas ta vraie nature, tu seras stressé, inquiet, constamment, oui constamment.

En quoi te sers-tu toi même, et en quoi sers-tu les autres ? Quel impact ce que tu fait, a sur ta communauté ? Véhicules-tu de bonnes informations ? Les gens se sentent-ils mieux ou plus mal après s’être entretenus avec toi ?

Les missions auxquelles correspondent ta vraie nature viendront d’elles-mêmes en toute clarté. Tout commence par se détendre et aller avec le flow de ton intuition sur ce que tu dois faire. Lorsqu’on est calme, tout vient à nous. Lorsqu’on est durs avec nous-même et qu’on est dans le jugement des autres, et donc de soi, il est difficile de créer et comprendre même ses propres volontés.

Faîtes-moi plaisir et aimez-vous à 100%.

Je serai toujours-là pour vous.

Au top !

Doris Volnay

L’importance de la communauté : Exemple de la culture Maori.

« He ao ! He ao ! Aotea ! Aotearoa ! »

« La terre ! La terre ! La terre à travers un long nuage blanc ! »

« Pour moi la culture Maori c’est d’avoir une relation avec la terre d’où tu viens, de connaître l’histoire de tes ancêtres qui ont vécu avant toi, et de comprendre que tu n’es pas juste un individu, mais un membre important d’une communauté. » – Un habitant néozélandais

La culture Maori vient d’un endroit appelé Hawaiki. Le premier descendant, appelé « Kupe », origininaire de Hawaiki, fut l’un des premiers explorateurs qui découvrit la Nouvelle-Zélande.

Pour comprendre la culture Maori, on doit d’abord comprendre les éléments. Pour comprendre la danse Haka, on doit comprendre la rencontre entre les vagues, et la terre. Tout à propos de cette culture relève de la connexion. Si on arrive à se connecter à la terre, à l’eau, à l’air, et au feu, on peut se connecter de façon profonde à soi-même et comprendre qui on est en tant qu’être humain. Si on arrive à ressentir les quatre éléments en nous, on arrive à maîtriser sa propre énergie. La culture Maori est une force de connaissance, qui relie l’émotionnel, au physique et au spirituel. Ça me rappelle le Reiki, qui a exactement les mêmes notions.

Les Maoris sont connus pour être des gens particulièrement et profondément gentils. C’est une culture très spirituelle. Les gens qui ont déjà assisté à un des chants Haka, se demandent souvent pourquoi les larmes leur viennent et pourquoi ils se sentent très émus d’assister à cela, même si ils ne comprennent pas un seul mot de ce qui est dit. L’amour et l’énergie que cette culture dégage est indiscutable. Les Maori considèrent la famille comme un élément inévitable dans cette culture. Se retrouver autant que possible, célébrer dès que l’occasion se présente. Savoir qu’ils sont spirituellement connectés à leurs ancêtres, gardent les gens de cette culture ancrés, même si les temps changent…

Je suis impressionnée par cette culture. Ils ont compris l’importance de la fraternité et de la sororité et ils n’ont pas peur de le montrer et de le transmettre de génération en génération.

La culture du « soi » et l’ancrage en communauté

Dans le développement personnel aujourd’hui, j’observe souvent des notions de la culture du « moi », et je suis d’accord, c’est important et vital, mais n’oublions pas qu’on a besoin des autres pour ne serait-ce qu’expérimenter cette vie. La seule culture du « soi », sans l’ancrer dans une communauté, semble pour moi être incomplète et brouillon. On crève littéralement le besoin de connexion, au point de s’isoler lorsque la connexion n’est pas à la hauteur de nos attentes.

Dans le passé, à un moment donné sur mon chemin spirituel, à force d’être dans mon « moi », j’ai ressenti un gros manque d’ancrage, parce que je me déconnectais peu à peu des autres. Je pensais qu’en créant ma réalité sans avoir besoin « des autres », je ferais ci, je ferais ça. C’était totalement faux.

Aujourd’hui, je sais que rien n’a été plus puissant pour moi que de sentir que je faisais partie d’une communauté, celle la même qui compose mes racines, et qui est là pour m’aider à cultiver mes propres fruits. Les meilleurs moments que j’ai eu dans ma vie, ont été les moments qui ont été partagés et célébrés.

J’ai choisi l’exemple de cette culture, car j’ai déjà rencontré des gens de là-bas, et je me souviens que cela m’avait rappelé des notions simples que j’avais moi-même oublié. La rencontre avec ces gens m’avait aidé à me reconnecter à la terre et à avoir du respect et de la gratitude pour l’île de laquelle moi-même je viens.

N’oublie pas que tu fais partie d’un tout et que les gens ont besoin de toi autant que tu as besoin d’eux pour exprimer la beauté et l’essence de la vie. La séparation, le jugement, la comparaison, tout ça, ce n’est rien qu’une illusion que tu dois toi même écarter de ton esprit.

Rappelle-toi ce que tu es : une représentation unique de la vie elle-même. Et si tu le désires réellement, tu trouveras sur ta route forcément des gens qui partageront les mêmes valeurs que toi, et avec qui tu auras envie de célébrer tes plus belles réussites et accomplissements.

« Tu apportes avec toi ce que tu as de meilleur, et ensuite laisse-nous voir si nous pouvons y rajouter quelque chose. » – Gordon B. Hinckley

Doris Volnay

12 Pierres sacrées pour régulariser et pacifier son cycle menstruel

Ah, la femme et son cycle féminin ! Toute une histoire !

La façon que nous avons de vivre notre cycle est directement lié à l’environnement dans lequel nous vivons, de notre vision de la femme, de notre éducation, de nos croyances, et des blessures émotionnelles collectives. Dans la société actuelle, il est de plus en plus difficile de prendre du recul sur ce qui se passe dans notre vie. Lorsqu’une femme est stressée et perturbée, cela a un impact direct sur son cycle féminin.

Les menstruations, par exemple, permettent de faire ce tri de façon physique en nous « forçant » de nous calmer sur le rythme que nous avons et d’écouter les messages qu’a notre corps à nous délivrer tous les mois. C’est le moment du mois qui rappelle la façon dont nous avons de gérer nos émotions, notre rapport avec notre corps, et avec notre féminin profond. C’est un moment privilégié, qu’il nous faut apprendre à aimer et honorer. Cela n’est pas toujours évident, je vous l’accorde… Mais voyons le bon côté des choses. Il existe des outils puissants pour nous aider, dont les pierres.

Le cycle lunaire

Depuis la nuit des temps, les civilisations travaillent avec les pierres pour régulariser le cycle féminin. En plus d’être magnifiques, elles ont le pouvoir d’agir sur différents aspects du cycle de la femme.

Avant de continuer la lecture de cet article, il est important de garder à l’esprit qu’une pierre coopère à partir du moment où vous lui donnez l’amour et le soin que souhaitez recevoir d’elle en retour. Si vous n’y croyez pas, elle ne fonctionnera pas comme vous le souhaitez. C’est aussi simple que cela.

La pierre de lune

La pierre de lune

La pierre de lune aurait un effet curatif sur les troubles féminins comme les douleurs menstruelles, l’infertilité et les effets de la ménopause. Elle serait un bon outil pour réguler le cycle féminin pour qu’il se cale sur le cycle lunaire, d’où son nom. Elle permet d’observer ses émotions, diminue les frustrations plutôt que de les juger et de les réprimer, car elle apporte la paix d’esprit et la résilience. Elle aide au mental féminin à s’apaiser et rééquilibre le système hormonal. Elle diminue les frustrations et donc les tensions liées au cycle menstruel. Elle est recommandée pour les femmes souffrant d’endométriose.

La malachite

La malachite

La malachite diminue les douleurs de règles douloureuses, abondantes et irrégulières.

La chrysocolle

Zoom sur une pierre de chrysocolle

Cette pierre est excellente pour diminuer les douleurs liées au syndrome prémenstruels car c’est une pierre d’apaisement des douleurs physiques et émotionnelles. C’est une pierre qui aide à retrouver la paix du cœur, et à lâcher prise. Elle peut accompagner la femme tout au long de sa vie, dès les premières règles jusqu’à la ménopause, en soulageant les maux féminins.

La jaspe rouge

La Jaspe rouge

La jaspe travaille sur le chakra racine, notre premier chakra. Elle est elle aussi connue pour apaiser les douleurs menstruelles, les règles abondantes et libérer la colère qui peut être localisée dans le foie, et les organes reproducteurs.Cette pierre régule le système hormonal des femmes.

L’hématite

Hématite brute

L’hématite diminue la fatigue et possède des propriétés relaxantes. Elle apaise, et agit directement sur la circulation sanguine, régule les flux menstruels et détoxifie le corps pendant les menstruations. Elle travaille également sur le lâcher-prise.

La cornaline

La cornaline libère les blocages qui sont localisés dans le chakra sacré. Elle soulage les maux de ventre comme les coliques, mais aussi les règles douloureuses. C’est aussi la « pierre de la passion » qui stimule l’énergie sexuelle de la femme, et qui rééquilibre ses hormones. La cornaline travaille sur l’estime de soi et la confiance en soi. C’est une pierre puissante pour le féminin car elle aide à écouter ses désirs, ses besoins. C’est une pierre de réconciliation puissante avec son corps.

Le grenat rouge

C’est la pierre dite de « feu », qui invite la créativité, l’énergie vitale et la libération de la sexualité. C’est la pierre qui représente l’excitation.

La rhodonite et l’amazonite

La Rhodonite
L’amazonite

Lorsque nous ne sommes pas réconciliés avec le passé, le cycle féminin peut en être perturbé. La rhodonite et l’amazonite sont des pierres de réconciliation avec le passé pour pouvoir mieux vivre le présent. Elles réparent les blessures émotionnelles et les traumatismes du passé, comme les ruptures amoureuses qui ont été vécues difficilement. Elles permettent l’ouverture du cœur, invitant la compassion, l’amour, et le partage. L’amazonite en particulier, aide à faire confiance, à l’accueil, à la bienveillance et à la tendresse.

Le quartz rose et l’aventurine

Quartz rose
L’aventurine verte

Cette association permet de dégager les émotions bloquées dans le chakras du cœur, chakra relié au féminin sacré. Ce sont des pierres qui relâchent les tensions du corps. Le quartz rose est une pierre de douceur et de paix intérieure, qui guérit les blessures profondes en laissant remonter à la surface la souffrance émotionnelle enfouie, afin de la guérir en douceur.

L’aventurine a la petite particularité de faire barrage aux ondes électro-magnétiques des appareils électroniques.

La lapis lazuli

Lapis Lazuli

Cette pierre magnifique est la pierre de communication, et des relations humaines. Elle dénoue les blocages relatives aux relations humaines, et permet une meilleure compréhension des autres, de soi pour la personne qui la porte. Elle favorise la libération de l’anxiété, du stress et travaille sur les personnes ayant un mental envahissant. Elle permet d’élever la conscience et de se connecter à son intuition féminine.

Chaque femme est unique… Essayer est le meilleur moyen de savoir quelle pierre résonne le plus en vous et à laquelle vous choisissez de faire confiance. Une fois que vous aurez trouver les pierres qui vous correspondent le mieux, prenez en soin, en les purifiant et en les rechargeant régulièrement, et elles vous le rendront bien. Prenez le temps de méditer avec elle, et de les remercier pour le travail qu’elles font pour vous.

Bon cycle !

Doris Volnay